Le kir

Apéritif préféré des bourguignons, le kir est aujourd’hui connu dans le monde entier mais la recette originale et précise n’est pas toujours respectée ! Tout blanc-cassis n’est pas un kir : attention !

Le vin utilisé doit absolument être un vin blanc aligoté de Bourgogne, pas d’alternative possible !

Nous avons dans notre cave celui-ci qui convient parfaitement :

https://www.saveursdebourgogne.fr/bourgogne-aligote-domaine-de-rochebin-12-5-75cl.html

Deuxième ingrédient : la crème de cassis de Dijon bien sûr ! Plusieurs de nos producteurs produisent d’excellentes crèmes de cassis. Je vous conseille de tester celle de la maison Jean-Baptiste Joannet, qui a obtenu une médaille d’or en 2019 au concours général agricole.

https://www.saveursdebourgogne.fr/creme-de-cassis-de-bourgogne-16-70-cl.html

La recette du kir n’est donc pas compliquée, il suffit de mélanger ces deux ingrédients. Pour les proportions, je dirais que c’est affaire de goût. A l’origine, au début du XXème siècle, on servait dans les cafés dijonnais un kir avec 1/3 de crème de cassis et 2/3 de vin blanc. Aujourd’hui, nous préférons des boissons moins sucrées et moins alcoolisées, il est donc habituel de servir le kir dans les proportions suivantes : 1/5 de crème de cassis pour 4/5 de vin blanc. Car, méfiez-vous, dans ce mélange, c’est la crème de cassis qui a le taux d’alcool le plus fort !

Vous pouvez bien sûr opter pour un kir tout prêt, de la maison Lejay-Lagoute , dont le fondateur Auguste-Denis Lagoute fut le créateur de la recette originale de la crème de cassis en 1841.

https://www.saveursdebourgogne.fr/kirr-11-75cl.html

Le kir traditionnel a été décliné en Kir Royal pour les amateurs de bulles : crème de cassis et champagne ou crémant bien sûr en Bourgogne ! A servir très frais.

https://www.saveursdebourgogne.fr/kirr-royal-12-75cl.html

Pour un véritable apéritif bourguignon, vous proposerez, avec le kir, des gougères maison et du jambon persillé.

Le kir tient son nom du chanoine Kir qui fut député maire de Dijon pendant 22 ans. Mais je vous parlerai de lui plus longuement une prochaine fois, il mérite à lui seul un article…

Et au fait, bonne année à tous ! Il n’est pas encore trop tard pour adresser ses vœux. Donc je vous souhaite le meilleur pour cette année qui commence.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :